L'ascension du Kilimandjaro

2017-2018
News
L'ascension du Kilimandjaro

Publié il y a 2 mois par

De la forêt tropicale aux glaciers, l'ascension du kilimandjaro en Tanzanie Comme le dit le célèbre Mike HORN « Parce que chacun de nous a dans sa vie son propre K2 à gravir. L'important, c'est d'essayer. Et que l'espoir d'arriver un jour au sommet de la montagne demeure vivant. »...et ben voici notre tour!

L'ascension du Kilimandjaro

Nous sommes à J-3 de commencer notre trek en Tanzanie pour porter haut (presque 5900m) les couleurs de la Ligue contre le cancer.

Le Kilimandjaro est une montagne située dans le Nord-Est de la Tanzanie, composée de trois volcans éteints : le Shira à l'ouest, culminant à 3 962 mètres d'altitude, le Mawenzi à l'est, s'élevant à 5 149 mètres d'altitude, et le Kibo, situé entre les deux autres et dont le pic Uhuru à 5 891,8 mètres d'altitude. Ce sommet constitue le point culminant de l'Afrique.

C'est un des rares sommets à cette altitude, que l'on peut atteindre sans piolet, corde, et pitons, alors nous nous sommes lancés... !


Sur le Kilimanjaro, il y a 5 voies proposées, avec pour chacune 2 durées possibles : la durée minimum, et la durée recommandée, incluant 1 jour supplémentaire d’acclimatation soit 7 jours. C'est cette dernière que nous avons choisi, afin d'optimiser nos chances de réussite et surtout de chasser au maximum le méchant MAM (mal aigu des montagnes)

 

Kézako ?

C'est un mal qui survient principalement lors d'une montée trop rapide en altitude et qui se caractérise par des maux de tête, une fatigue intense, des insomnies, des vertiges, des nausées et des troubles de l'appétit. Cependant si à la vue de ces maux (qui surviennent souvent au delà de 2500m), le randonneur choisit de continuer sa progression, des complications bien plus graves voire mortelles peuvent apparaître (oedéme pulmonaire/ cérébral et j'en passe). Oui ça rassure ! La cause principale : le manque d’oxygène et malheureusement tout le monde peut être atteint de MAM, même le plus sportif et le plus aguerri des montagnards.. .Donc on va simplement croiser les doigts.

 

Comment se lancer dans ce projet ?

Plusieurs choix s'offrent à vous :

-passer par une agence française de trek (type Allibert, terredav' et j'en passe) qui gère tout de A à Z...Pratique, confortable mais un peu plus cher

-passer par une agence locale, comme nous l'avons fait. Vous réservez vous même votre vol, vous gérez votre matériel mais vous êtes pris en charge sur place à votre arrivée par l'équipe de guides.

Il faut savoir que pour s'aventurer dans le parc du Kilimandjaro, il y a plusieurs règles à respecter. Il y a notamment la taxe d'entrée de la réserve (presque 900 dollars par personne).

Il est également obligatoire d'avoir une « caravane » qui vous accompagne composée d'un minimum de deux guides (un qui pourra redescendre avec le trekkeur en cas de MAM), et de porteurs ( matériels de cuisine, de bivouac). Nous avons cherché des infos sur « l'obligation » ou non d'avoir des porteurs, la législation locale est difficile à interpréter..et surtout faussée par le fait que l'emploi des porteurs fait vivre les locaux...

Quant au parcours pur :

Le départ se fait à 1800m pour un parcours total de 65 kilomètres. Plusieurs voies mènent à l'Uhuru Peak, le sommet du Kilimandjaro. Elles portent respectivement le nom du village d'où elles partent :la voie Marangu, aussi appelée voie normale ou Coca Cola route,la voie Machame, également appelée Whisky route,la voie Umbwe, la voie Mweka,la voie Rongai, la Western Breach.

Nous avons personnellement choisi la voie Machame, Whisky road, pas pour la boisson mais parce qu'elle offrait un bon compromis. L'approche se fait par le Sud-Ouest et la descente

se fait par la Mweka route. Cette voie est réputée pour offrir des vues magnifiques sur l'immense plateau de Shira, un détour en option jusqu'à Lava Tower, une montée de la Muraille de Barranco,

et une ballade au pied du glacier Sud. La descente quant à elle se fait par la Mweka route.

Contrairement à d'autres voies offrant des gîtes en dur, sur la voie Machame les trekkers dorment dans des tentes ,en bivouac avec repas préparés sur place en autonomie.La voie Machame permet en plus la meilleure acclimatation tout en offrant des paysages variés.


C'est aussi une des rares voies qui offre une montée et une descente qui se font par 2 itinéraires différents.

Selon notre agence locale « La Machame route est belle et variée. Comparée à la

Marangu, les temps de marche sont plus élevés et les pentes parfois plus raides. Cette route est considérée comme plus difficile, recommandée aux randonneurs plus aventureux, ou ayant plus d'expérience de randonnée pédestre. »

Il faut compter 6 à 7 heures de marche par jour environ, sauf les deux derniers jours où respectivement il faudra marcher 10 heures et 7 heures.
Les dénivelés vont de
+730 mètres à + 1200 mètres par jour. L'altitude oblige à marcher plus lentement qu'à la normale. L'ascension finale se fait à minuit afin d’atteindre le sommet pour le lever du soleil.

Le matériel à prévoir est conséquent, en voici un petit aperçu :

  • 1 sac à dos

  • 1 duvet - 15

  • 1 sac à viande,

  • 1 matelas autogonflant

  • 1 bonne paire de chaussures de randonnée / 1 paire de baskets de trail ou légères

  • Des chaussettes chaudes, en laine.

  • Des sous-vêtements chauds type Damart pour l'ascension finale

  • Des hauts polaire.

  • 1 veste en Goretex

  • 1 cape de pluie.

  • 1 bonnet chaud et 1 bonne paire de gants (pour les derniers jours).

  • 1 casquette ou équivalent pour vous protéger du soleil.

  • 1 paire de lunette

  • Une pharmacie complète (avec médicaments pour MAM)

  • 1 gourde.

  • Une pharmacie complète (avec médicaments pour MAM)

  • 1 lampe frontale à LED (avec pile de rechange).

  • Des bâtons télescopiques (aussi recommandables).

  • Des T-shirts pour la durée du trek (synthétique ou laine).

  • 1 pantalon trek toile.

  • 1 pantalon chaud imperméable pour l’ascension finale.

  • 1 couverture de survie.

Il n'y a pas de véritable défi technique si ce n'est l'acclimatation à l'altitude et la météo. Il est recommandé de partir entre Janvier et début Mars et entre fin Juin et Octobre, périodes avec le moins de précipitations. Au cours du trek la température varie entre 30° et -20°.

A bientôt pour le compte-rendu de cette aventure ! Nous espérons échapper au MAM mais surtout récolter des fonds pour la lutte contre le cancer, cause qui nous est chère.

Et si vous voulez supporter notre action c'est par là : http://www.alvarum.com/blandinebernardjlb


 


Equipes concernées toute l'association

Photos associées

Kilimandjaro Tanzanie

Ascension du Kilimandjaro au profit de la Ligue contre le cancer

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter